Réflexions

L’instinct du propriétaire

Y a un truc que j’ai remarqué, essentiellement chez mes amies vétos-propriétaires-gagas mais pas que. La partie de moi qui regarde trop de séries américaines et qui parle anglais appelle ça leur gut feeling. C’est un peu comme l’arme bidale de Jaddo. Mais chez le propriétaire.

C’est un truc qui fait que parfois (souvent ?), les propriétaires savent avant nous. Avant notre examen clinique. Avant même nos analyses. Avant même l’animal (ah non peut-être pas). Parfois il y a un tout petit truc qui fait qu’une part de nous se dit « ça va pas ». Et on est même incapable de le verbaliser. Ca donne des trucs du genre « oh je vais prendre rendez-vous pour un bilan de santé, juste pour vérifier que tout va bien héhéhé », derrière lesquels se cache un « je crois que ça va pas mais je sais pas pourquoi ».

J’ai vu, de mon peu d’expérience, des gens amener des animaux en consultation pour trois fois rien. Il mange moins. Il n’aime plus le poulet. Il trie ses croquettes. Et des vétérinaires leur rire au nez parce que, mais voyons ma bonne dame, vous êtes d’une nature anxieuse, ‘faut pas vous inquiéter comme ça.

Et en fait c’était un lymphome. Ou une gingivite carabinée. Ou, ou, ou…

Du coup pour continuer à citer Jaddo, j’ai rangé ça dans les « n’oublie pas ». Juste parce que parfois, il faut arrêter de se dire « y a pas « ne mange plus de poulet » dans l’Ettinger » et accepter que parfois, le propriétaire sache. Mieux que nous, et ouais.

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “L’instinct du propriétaire

  1. Michela dit :

    j’ai découvert votre blog hier, je voulais vous dire, simplement, MERCI 🙂

    j’ai 3 chats et 2 chiens, et pour tout ce petit monde mon « gut feeling » a permis de découvrir de truc pas tristes parfois juste à temps pour leur sauver la vie (le dimanche avant Noël, le chat de même pas 4 ans qui nous a fait une cholangite, hépatite et pancréatite foudroyantes, 2 vetos de garde sont passés à coté: « il est juste constipé madame »… heureusement que j’ai un très vieux chat IRC -j’ai donc du matériel à la maison- et que je n’ai écouté personne: je lui ai fait des perf toute de suite et j’ai commencé le gavage, le lendemain mon veto a remis les pendules à l’heure avec les veto de garde!) parfois des choses incroyables (la dernière en date la semaine dernière: une surinfection à Enterococcus Faecium résistante à tous les antibiotiques sauf les tétracyclines dans l’œil gauche de ma chienne, qui ne faisait « QUE » des blépharo-conjonctivites pas très graves et pas assez fréquentes selon l’ophtalmo, mais quand même assez pour ne pas me sembler normales, à moi, et merci à ma gentille veto qui m’a proposé de faire la bactériologie quand même, probablement sans trop y croire non plus… et pourtant…)

    Et des exemples, j’en ai à la pelle…
    La chatte de mon père, 11 ans et en pleine forme, qui d’un coup arrête de manger les sardine fraiches,,, mon père, 80 ans au compteur mais il connait son chat, a foncé chez le veto: un radio, une échographie, une biopsie et un scanner plus tard, elle avait une rarissime forme de cancer du rein et plein de métastases dans les poumons… elle a vécu encore 3 semaines bien, puis tout d’un coup elle n’arrivait plus à respirer et il a fallu l’endormir… mais je suis sure que dans l’Ettinger il n’y a pas non plus « ne mange plus les sardines = cancer du rein et métastases aux poumons »

    Alors oui, s’il vous plait, n’oubliez pas:-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s